C'est le moment de...(re)lire Ernst Jünger

C'est le moment de...(re)lire Ernst Jünger

David Engels - L'obligation de "résister" à une société oppressante n'appartient pas seulement au passé ou encore au futur, mais aussi et surtout au présent - voilà le dur apprentissage que le XXIe siècle nous a réservé.

C'est le moment de...(re)lire "Le Village des 'cannibales'"

C'est le moment de...(re)lire "Le Village des 'cannibales'"

François De Smet - Nous sommes le 16 août 1870, dans le petit village de Hautefaye, en Dordogne. La guerre entre Napoléon III et la Prusse bat son plein. La ligne de front est loin, mais les premiers échos sont catastrophiques pour l'armée française. La paranoïa règne : le " Prussien " espion est craint, le républicain hostile à l'empereur aussi.

"Faut-il taxer les robots ?"

"Faut-il taxer les robots ?"

Philippe Maystadt - L'idée est défendue par Bill Gates et de nombreux socialistes européens ; elle est combattue par Larry Summers, l'ancien secrétaire au Trésor de Clinton et professeur à Harvard, et de nombreux socialistes européens.

C'est le moment de...(re)lire "Contre les élections"

C'est le moment de...(re)lire "Contre les élections"

Laurent de Sutter - Parmi les innombrables symptômes de la mort clinique de la démocratie parlementaire, l'inutilité devenue flagrante du système électoral est, avec la nullité de la quasi-totalité de la classe politique, le plus critique.

C'est le moment de...(re)lire "L'Empire du ventre"

C'est le moment de...(re)lire "L'Empire du ventre"

Laurent de Sutter - La marche "pro-vie" organisée dernièrement à Bruxelles a une nouvelle fois montré du doigt l'avortement, une pratique que l'on continue à ranger dans celles qui relèvent des choix éthiques, alors que celle-ci n'a rien à faire avec le fait de décider de procréer, et encore moins celui de ne pas procréer.

"L'économie est-elle vraiment au service de l'humanité ?"

"L'économie est-elle vraiment au service de l'humanité ?"

Jacques De Decker - Il n'est jamais trop tard pour mettre les points sur les " i ". Et il y en a deux dans le mot capitalisme. Paul Jorion, l'économiste belge qui n'a pas la langue dans sa poche, et dont les ouvrages ont le mérite d'annoncer clairement la couleur, le fait avec une particulière virulence dans son dernier, Se débarrasser du capitalisme est une question de survie.

C'est le moment de...(re)lire Dostoïevski

C'est le moment de...(re)lire Dostoïevski

David Engels - En ce temps de nouveau clivage entre l'Europe et la Russie, il semble plus que nécessaire de rappeler que cette dernière, loin d'être l'ennemie prétendument héréditaire des " valeurs européennes ", fait, au contraire, partie intégrante de la richesse de notre culture dont la frontière orientale ne se trouve pas aux portes de Kiev, mais à Vladivostok.

Flandre et Pays-Bas : chronique d'une dérive populiste

Flandre et Pays-Bas : chronique d'une dérive populiste

Joyce Azar - Le 15 mars, l'Europe dans son ensemble, et la Flandre en particulier, avaient les yeux rivés sur les Pays-Bas, où se tenaient des élections prometteuses pour l'extrême droite de Geert Wilders.

C'est le moment de...(re)voir "The Truman Show"

C'est le moment de...(re)voir "The Truman Show"

François De Smet - Evoluant sur un parterre de couleurs vives et lumineuses sorti tout droit d'un village Playmobil, le personnage de Truman est le seul à ne pas réaliser que tout ce qui l'entoure n'est qu'un décor de cinéma créé entièrement pour lui.

"On en a marre des experts !", une formulation populiste excessive mais interpellante

"On en a marre des experts !", une formulation populiste excessive mais interpellante

Philippe Maystadt - "On en a marre des experts !", s'étaient exclamés les partisans du Brexit, en réponse aux économistes qui prédisaient des difficultés pour l'industrie britannique après la sortie du Royaume-Uni. La phrase s'est rapidement répandue sur les réseaux sociaux et a été reprise par Donald Trump et Marine Le Pen dans leur campagne antiélite. La formulation populiste est excessive mais l'interpellation mérite que l'on s'y arrête.

Bart (De Wever) Houdini et le coup de l'éléphant

Bart (De Wever) Houdini et le coup de l'éléphant

Luc Delfosse - La question me tarabustait depuis longtemps. Mais quel était donc le vrai héros de Bart De Wever ? Je ne parle ni de César, encore moins de Cicéron, que le Super Jules de la cause flamande exhibe, entre orgueil et humour démesurés. Non : quel était donc le Jiminy Cricket, l'enivrant mentor, la conscience "aux exigences extrêmes", comme dit plus noblement Cocteau, qui guidait aussi secrètement qu'impérativement les actes de ce sorcier de la politique ?

C'est le moment de...(re)lire "Ainsi soit-elle"

C'est le moment de...(re)lire "Ainsi soit-elle"

Myriam Leroy - Chaque année c'est la même rengaine : distraite, la grande distribution oublie de lire en entier l'intitulé de la "Journée internationale des droits des femmes" et la confond avec une "fête des femmes" comme il existe une "fête des secrétaires" - soit en quelque sorte l'occasion de mettre à l'honneur une subalterne souvent oubliée.

C'est le moment de...(re)lire "Ainsi soit-elle"

C'est le moment de...(re)lire "Ainsi soit-elle"

Myriam Leroy - Chaque année c'est la même rengaine : distraite, la grande distribution oublie de lire en entier l'intitulé de la "Journée internationale des droits des femmes" et la confond avec une "fête des femmes" comme il existe une "fête des secrétaires" - soit en quelque sorte l'occasion de mettre à l'honneur une subalterne souvent oubliée.

C'est le moment de...(re)lire H.P. Lovecraft

C'est le moment de...(re)lire H.P. Lovecraft

David Engels - Visionnaire, hypocondriaque, nostalgique, misogyne, érudit - Howard Phillips Lovecraft (1890-1937) fut un peu de tout ça, et bien plus encore. Père du roman d'horreur moderne, fervent admirateur du pessimisme historique d'Oswald Spengler et détestant cordialement la civilisation technisée, Lovecraft évolua à cheval sur deux époques, deux styles de vie, deux types d'existence.

C'est le moment de...(re)lire Churchill

C'est le moment de...(re)lire Churchill

François De Smet - Nous sommes en 1946. Winston Churchill n'est plus Premier ministre. Après avoir incarné la résistance aux puissances de l'Axe, après avoir gagné la Seconde Guerre mondiale en coalisant Américains et Russes, après avoir libéré l'Europe des nazis, il est renvoyé à ses études aux élections de 1945.