France et l'absentéisme: où est la démocratie dans tout cela ?

France et l'absentéisme: où est la démocratie dans tout cela ?

Jacques De Decker - Des bureaux de vote où des bénévoles dévoués attendent le chaland. Des images de ruées sur les plages où les citoyens se prélassent, laissant leur sort se jouer entre naïfs qui y croient encore. La gigantesque tragi-comédie que la France s'est jouée durant des mois (qui ont suffi à un enchanteur pour hypnotiser une nation et l'engager dans une nouvelle ère politique) s'est close sur ces images de désertion citoyenne manifeste. La question évidemment s'impose : et la démocratie dans tout cela ?

C'est le moment de... (re)lire Freud

C'est le moment de... (re)lire Freud

David Engels - Le sentiment de malaise profond que ressentent, aujourd'hui, beaucoup d'Européens quand ils pensent à l'état actuel de notre civilisation, et qui les pousse à mettre en péril la stabilité (toute relative) de la société au profit d'expérimentations politiques les plus diverses, n'a finalement rien de très nouveau et semble relever d'un symptôme connu depuis quelque temps déjà au sein de notre monde occidental.

C'est le moment de... (re)lire "Jonathan Livingston le Goéland"

C'est le moment de... (re)lire "Jonathan Livingston le Goéland"

François De Smet - Les francophones ont le Petit Prince d'Antoine de Saint-Exupéry ; les anglo-saxons ont Jonathan Livingston le Goéland. Le tout petit livre que fait paraître, en 1970, Richard Bach présente en effet quelques points communs avec le récit de l'insolent gamin aux cheveux d'or.

"L'Europe ne sera sociale que si les dirigeants nationaux le veulent vraiment"

"L'Europe ne sera sociale que si les dirigeants nationaux le veulent vraiment"

Philippe Maystadt - A l'occasion des 60 ans du Traité de Rome, les chefs d'Etat et de gouvernement ont adopté la " Déclaration de Rome " ; ils y affirment que la réalisation d'une " Europe sociale " est une de leurs priorités. Encore faut-il voir comment cette belle intention va se traduire en réalités pour les citoyens européens.

Polémique "Hanouna": C'est le moment de... (re)lire "La chambre de Giovanni"

Polémique "Hanouna": C'est le moment de... (re)lire "La chambre de Giovanni"

Myriam Leroy - "Mhmmm, j'aime bien les maçons. T'as une belle truelle ?" Le 18 mai, au lendemain de la Journée mondiale contre l'homophobie et la transphobie (!), l'animateur d'une des quotidiennes les plus vues de France se lançait en direct dans un hallucinant canular téléphonique d'un autre temps, piégeant de jeunes gays qui croyaient répondre à une véritable annonce coquine.

"Le conflit syrien n'en finit pas d'agir comme une bombe à fragmentation"

"Le conflit syrien n'en finit pas d'agir comme une bombe à fragmentation"

Christian Makarian - Le groupe Etat islamique vit-il ses derniers mois au Moyen-Orient ? En Irak, où se prolonge le siège de Mossoul, comme en Syrie, où se profile une phase décisive pour la prise de Raqqa (capitale revendiquée du groupe Etat islamique), la nécessité de défaire Daech par les armes a atteint un degré d'urgence.

"Cher Coluche, si tu voyais Hanouna..."

"Cher Coluche, si tu voyais Hanouna..."

Thierry Bellefroid - Cher Coluche, vous permettez que je te tutoie ? De ton vivant, vous n'avez pas dû voussoyer grand monde. Et si je t'appelais par ton nom de scène ? Ce serait sans doute plus facile pour te tutoyer. Allez, je me lance.

Le renouveau à l'épreuve du cynisme

Le renouveau à l'épreuve du cynisme

Gérald Papy - A quelle part de hasard et de mystère peut bien tenir la destinée d'un homme d'Etat ? C'est ce que l'on se disait le dimanche 14 mai en entendant le président du Conseil constitutionnel français Laurent Fabius proclamer Emmanuel Macron président.

Le "patriotisme" flamand est en marche

Le "patriotisme" flamand est en marche

Joyce Azar - "Je ressens de la sympathie pour son esprit combatif." Par ces mots, le politologue de la VUB Jonathan Holslag justifiait sa décision de signer la préface du livre du président du Vlaams Belang.

C'est le moment de... (re)lire Karl Marx

C'est le moment de... (re)lire Karl Marx

David Engels - "Hegel remarque quelque part que tous les grands faits et les grands personnages de l'histoire universelle adviennent pour ainsi dire deux fois. Il a oublié d'ajouter : la première fois comme tragédie, la seconde fois comme farce."

C'est le moment de...(re)lire "Mafalda"

C'est le moment de...(re)lire "Mafalda"

François De Smet - Nous sommes en 1964, en Argentine. Le dessinateur Quino fait paraître dans le quotidien Primera Plana sa bande dessinée Mafalda. Sous la forme de strips de trois ou quatre cases, Quino nous dépeint le quotidien d'une petite fille de la classe moyenne de Buenos Aires, de ses parents et de ses amis.

"Les progrès électoraux du FN me font penser à ceux du parti nazi..."

"Les progrès électoraux du FN me font penser à ceux du parti nazi..."

Philippe Maystadt - Madame Le Pen n'a pas été élue présidente. Ouf ! Grâce au débat télévisé qui a fait resurgir Le Pen sous le vernis de Marine, elle n'a pas obtenu les 40% annoncés. Re-ouf ! Mais elle a recueilli un nombre de voix largement supérieur aux scores antérieurs du Front national. Aïe !

C'est le moment de...(re)voir "Vacances"

C'est le moment de...(re)voir "Vacances"

Myriam Leroy - Selon la doxa politique dominante, le travail serait une valeur. Il serait vertueux en lui-même et s'en exclure ferait la preuve d'un refus de collaborer au bien collectif. Or, il n'y a plus de travail pour tout le monde et encore moins de travail salarié pour chacun.

C'est le moment de... (re)lire "L'âge des extrêmes"

C'est le moment de... (re)lire "L'âge des extrêmes"

Parmi les ponts aux ânes de la conversation de café politique, il s'en trouve un que chaque élection, chaque mouvement d'opinion, aime à ranimer : celui voulant que notre monde soit aux prises avec un monstre nommé "extrême".

C'est le moment de...(re)lire Ernst Jünger

C'est le moment de...(re)lire Ernst Jünger

David Engels - L'obligation de "résister" à une société oppressante n'appartient pas seulement au passé ou encore au futur, mais aussi et surtout au présent - voilà le dur apprentissage que le XXIe siècle nous a réservé.