Les chiffres de l'allaitement maternel stagnent depuis 2008

20/12/13 à 19:44 - Mise à jour à 19:44

Source: Le Vif

(Belga) En Belgique, 83% des femmes fréquentant les structures de l'Office de la Naissance et de l'Enfance (ONE) ont allaité leur enfant après l'accouchement, indique vendredi le journal du médecin sur base des chiffres de l'ONE. "Et 80,3% d'entre elles ont poursuivi un allaitement exclusif dans les jours suivant la sortie de la maternité". Il y a 20 ans, elles étaient moins de 70% à faire ce choix. Pourtant la Belgique est encore loin de la Suède, où le taux d'allaitement à une semaine atteignait 95% en 2011.

Le taux d'allaitement après l'accouchement est stabilisé autour des 83% depuis 2008, alors qu'il était de 79% en 2005. "Il faut attribuer cette hausse à différentes décisions politiques et au travail du Comité fédéral de l'allaitement maternel", indique Liliane Gilbert, présidente du collège des pédiatres. "Depuis 2006, les maternités accompagnent mieux les femmes qui veulent allaiter, le personnel a été formé". Cependant, l'augmentation qui a eu lieu depuis 2005 semble désormais stagner autour des chiffres de 2008. En 2005, 79,5% des femmes allaitaient encore après une semaine. Pour la période 2008-2012, les chiffres tournent autour des 81%. Concernant l'allaitement exclusif après un mois elles étaient 66,3% à le faire en 2005 et autour des 75% pour la période 2008-2012. Enfin, 29,3% des femmes continuaient à allaiter exclusivement après 3 mois en 2005 alors que ces chiffres tournent autour des 40% depuis 2008. Pour les chiffres de 2012, on remarque des disparités entre les femmes fumeuses et les non-fumeuses. L'ONE a constaté que l'allaitement est bien plus répandu dans les foyers où personne ne fume, et ce tant à la naissance qu'après trois mois (20% d'allaitement en plus en moyenne). Enfin, l'ONE note des disparités régionales: après trois mois, 56% des femmes de Bruxelles continuent à allaiter contre 32% dans les provinces de Hainaut et de Luxembourg. (Belga)

Nos partenaires