Les chenilles processionnaires du chêne entrent dans leur phase la plus irritante

18/06/13 à 17:18 - Mise à jour à 17:18

Source: Le Vif

(Belga) La majorité des chenilles processionnaires du chêne sont sur le point d'arriver à leur quatrième stade d'évolution, a indiqué mardi la province d'Anvers après avoir effectués des contrôles sur le terrain. Cela signifie que celles-ci ont maintenant des poils urticants sur tous le corps, qui peuvent irriter la peau et les yeux. La province d'Anvers aident cependant les communes à combattre les chenilles, là où elles posent le plus de problèmes.

Les chenilles processionnaires du chêne entrent dans leur phase la plus irritante

Ces dernières années, les chenilles processionnaires du chêne ont causé pas mal de désagréments dans la province d'Anvers. Si les chenilles évoluent en de magnifique papillons de nuit, elles causent d'abord des soucis à cause de leurs poils urticants. Pour endiguer l'arrivée des chenilles, la province suit leur population depuis près de 20 ans et donne des informations et des conseils aux autorités locales. "Durant ce quatrième stade, la vaporisation d'insecticides n'a plus aucun sens", explique le député provincial Rik Röttger. "L'aspiration ou la destruction par le feu des nids de chenilles sont les techniques les plus appropriées". Les personnes qui trouvent des nids sont priées d'en aviser aussitôt les autorités communales. Les personnes qui sont entrées en contact avec les poils urticants des chenilles sont priés de ne pas frotter ni gratter, mais de bien se laver le visage et les yeux avec de l'eau. Les symptômes, comme l'irritation des yeux et des voies respiratoires, disparaissent d'eux-mêmes après une ou deux semaines. (Belga)

Nos partenaires