Les cas de tortures se multiplient en Russie, peu de réactions des autorités

09/11/12 à 12:35 - Mise à jour à 12:35

Source: Le Vif

(Belga) Les cas de tortures ne cessent d'augmenter en Russie, notamment en détention et au sein de l'armée, ont dénoncé des défenseurs russes des droits de l'Homme dans un rapport disponible vendredi, qui met en cause le manque de mesures prises par les autorités.

"La torture en Russie est utilisée par la police, le système pénitentiaire, l'armée, les services spéciaux lors d'opérations contre-terroristes. Nous sommes persuadés que la raison de cette large utilisation de la torture est liée à son impunité", a indiqué l'un des auteurs du rapport, Igor Kaliapine, dans un communiqué. Réalisé par un collectif de groupes de défense des droits de l'homme, dont l'ONG Memorial, ce rapport a été présenté au Comité de l'Onu contre la torture pour sa session de novembre. Il se veut un rapport alternatif à celui présenté au Comité par les autorités russes. Selon les ONG, dont le rapport est consacré aux années 2006-2012, la torture en détention provisoire est "un problème systématique". Selon les défenseurs des droits de l'homme, la Russie manque de "mécanismes efficaces de vérification et d'enquête sur les plaintes pour tortures", ainsi que de statistiques exactes à ce sujet. (PVO)

Nos partenaires