Les cas de dopage sont en recul en Wallonie

19/10/12 à 08:52 - Mise à jour à 08:52

Source: Le Vif

(Belga) Sur les six premiers mois de l'année 2012, la Fédération Wallonie-Bruxelles a mené 393 contrôles anti-dopage chez les sportifs et 12 cas (3,05%) se sont révélés positifs, selon des chiffres publiés vendredi par L'Avenir.

D'après Anne Daloze, responsable de la cellule anti-dopage, les contrôles effectués sont de plus en plus efficaces et dissuasifs. "Disons qu'on nous prend enfin au sérieux et que constater que nous sommes, depuis trois ou quatre ans, dans une fourchette de 4 à 6% de cas positifs, c'est rassurant", dit-elle. Les contrôles les plus fréquents sont menés sur des cyclistes, mais seulement 3 cas sur les 100 sportifs contrôlés étaient positifs. Le football et le basket sont des sports "propres". "Mais cela ne fait que trois équipes en foot (Standard, Mons et Charleroi) et quatre en basket", souligne Anne Daloze. Les contrôles dans l'athlétisme, la boxe française et les sports nautiques, ont permis de révéler pour chaque discipline deux cas positifs, tandis que le base-ball, le tennis et le volley-ball présentaient chacun un cas positif. "Mon opinion, c'est que le phénomène du dopage ne va pas s'arrêter comme cela, subitement. Il a encore de beaux jours devant lui et je crains l'escalade", ajoute Mme Daloze. Dès janvier prochain, la Fédération entamera la recherche, en collaboration avec le Docolab de Gand, des transfusions sanguines. "C'est évidemment les autotransfusions qui sont difficiles à détecter, parce qu'il y a peu de marqueurs, sinon les résidus de plastique des poches de sang", explique la responsable de cellule. (MUA)

Nos partenaires