Les bâtonniers déçus par le blocage politique du refinancement de l'aide juridique

10/12/12 à 14:25 - Mise à jour à 14:25

Source: Le Vif

(Belga) Les représentants des bâtonniers de Belgique sont sortis déçus de leur rencontre avec le cabinet de la ministre de la Justice Annemie Turtelboom, lundi. Les partis politiques de la majorité gouvernementale s'opposent au budget complémentaire permettant de maintenir l'indemnisation des avocats participant à l'aide juridique, ont-ils expliqué. Il est cependant trop tôt pour évoquer une nouvelle grève des avocats.

Les bâtonniers déçus par le blocage politique du refinancement de l'aide juridique

Plusieurs représentants des bâtonniers de Belgique ont déposé, lundi matin, une lettre commune au cabinet de la ministre de la Justice, absente. Ils réclament une augmentation du budget de l'aide juridique à hauteur de 20 millions d'euros, pour garantir la valeur du point à 26,91 euros. "Sous peine de redescendre à 20,50 euros", s'inquiètent les bâtonniers. "Aucun avocat ne peut accepter de travailler dans de telles conditions, le découragement est profond." Mais cette rencontre ne leur a pas permis de recevoir les garanties qu'ils souhaitaient. "On nous a expliqué que nos demandes étaient légitimes mais que tous les partis politiques de la majorité s'y opposaient", a déploré Michel Vlies, bâtonnier de l'Ordre français des avocats du Barreau de Bruxelles. "La balle est donc dans leur camp, nous souhaitons qu'ils prennent position." Les bâtonniers ont cependant précisé qu'il était trop tôt pour évoquer une nouvelle grève des avocats. "Nous restons combatifs", a ajouté Michel Vlies. "Nous espérons que la ministre demandera un complément de budget lors du prochain conclave budgétaire." En juillet 2012, après un mouvement de revendications des avocats, le gouvernement avait accepté d'ajouter 9 millions d'euros supplémentaires au budget de l'aide juridique, pour maintenir la valeur du point. (JULIEN WARNAND)

Nos partenaires