Les bâtiments de plusieurs justices de paix sont en piètre état

03/03/14 à 22:02 - Mise à jour à 22:02

Source: Le Vif

(Belga) Plusieurs justices de paix sises à Bruxelles ou dans des communes flamandes bordant la capitale se plaignent du piètre état de leurs bâtiments, selon une enquête réalisée par la rédaction de la VRT auprès des sièges de cette juridiction civile situés à Laeken, Leeuw-Saint-Pierre, Kraainem et Vilvorde, dont les résultats ont été publiés lundi.

Ces résultats viennent confirmer un mécontentement apparu il y a quelques semaines déjà, à Zaventem notamment, où le manque de moyens financiers empêchait un déménagement de la justice de paix de la localité. Le personnel était contraint de travailler dans des locaux non chauffés. Depuis, la persévérance et l'insistance du juge de paix de Zaventem ont permis à la juridiction de trouver un refuge provisoire dans des locaux plus cléments. Mais d'autres bâtisses abritant des justices de paix ne répondent pas davantage aux normes requises, selon l'enquête réalisée par la VRT. A Laeken, une partie du plafond de la salle d'audience présente des fissures inquiétantes. A Leeuw-Saint-Pierre, les fenêtres dépourvues de double vitrage n'offrent pas la protection requise contre les froideurs hivernales. En d'autres endroits, des questions concernant la sécurité se font également jour. A Vilvorde, des tonnes de documents sont entreposées à l'étage, à même des planchers en bois, qui pourraient ne pas résister à cette pression. A Vilvorde, l'accès aux lieux pose également problème. Les moins valides éprouvent beaucoup de difficultés pour pénétrer dans le bâtiment. La situation se corse lorsqu'il s'agit de se rendre à l'étage, pour consulter un dossier par exemple. Dans ce cas, les justiciables à mobilité réduite doivent tout simplement être portés car l'immeuble ne comporte pas d'ascenseur. (Belga)

Nos partenaires