Les Balkans toujours en alerte face à des rivières en crue

20/05/14 à 15:20 - Mise à jour à 15:20

Source: Le Vif

(Belga) Les Balkans étaient toujours mobilisés mardi face à des rivières en crue alors qu'après une semaine d'inondations qui ont touché plus d'1,6 million de personnes et fait une cinquantaine de morts, les autorités mettaient en garde contre un risque d'épidémie. La Save représente désormais la principale menace depuis la Croatie voisine jusqu'à Belgrade où elle se jette dans le Danube. Douze kilomètres de digues ont été surélevés avec des sacs de sable par des milliers de volontaires afin d'empêcher que la capitale serbe ne soit envahie par les eaux.

Les Balkans toujours en alerte face à des rivières en crue

A Obrenovac, l'une des villes serbes les plus touchées, les secouristes ont réussi à contenir les eaux autour de la centrale thermique Nikola Testa qui produit 50% de l'électricité du pays, de même qu'autour de la centrale de Kostolac, à une centaine de kilomètres de Belgrade. Après une semaine d'inondations, plus de 80.000 hectares de terre agricoles sont sous eau, selon le ministère serbe de l'Agriculture. Plus de 30.000 sinistrés ont été évacués à ce jour des régions inondées. En Bosnie, plus de 100.000 personnes ont été évacuées, le pire exode que connaît le pays depuis la guerre intercommunautaire de 1992-1995. Le chef du gouvernement a estimé que les dégâts allaient dépasser le seuil de 0,64% du PIB, permettant ainsi à Belgrade, en tant que candidate à l'Union européenne, de solliciter des aides substantielles auprès de Bruxelles. Un nouveau danger est venu s'ajouter au calvaire des sinistrés: en raison surtout des glissements de terrain, des champs de mines antipersonnel datant de la guerre, et dont le nombre est estimé à 120.000, pourraient se déplacer. Les autorités craignent par ailleurs la propagation de maladies infectieuses, la météo clémente de ces derniers jours accélérant la décomposition des cadavres d'animaux. (Belga)

Nos partenaires