Les avocats de Kenyatta demandent l'abandon des poursuites devant la CPI

18/03/13 à 18:37 - Mise à jour à 18:37

Source: Le Vif

(Belga) Les avocats du nouveau président kényan élu Uhuru Kenyatta ont demandé lundi à la Cour pénale internationale (CPI) d'abandonner les charges de crimes contre l'humanité retenues contre leur client dans le cadre des violences postélectorales de 2007-2008.

Les avocats de Kenyatta demandent l'abandon des poursuites devant la CPI

Lors d'une audience publique, l'avocat Steven Kay a demandé aux juges de renvoyer l'affaire au stade de la confirmation des charges, c'est-à-dire de réexaminer leur décision de mener un procès contre Uhuru Kenyatta au regard de la récente décision du procureur d'abandonner les charges contre le coaccusé de leur client. Le procureur de la CPI Fatou Bensouda avait en effet décidé le 11 mars d'abandonner les poursuites contre le haut fonctionnaire Francis Muthaura, réputé très proche du président sortant Mwai Kibaki, notamment en raison de la rétractation d'un témoin-clé, nommé "OTP-4" dans la procédure. La décision du procureur d'abandonner les charges contre un suspect est une première depuis la création de la CPI en 2002. "Les preuves contre M. Muthaura qui ont mené à l'abandon des poursuites sont exactement les mêmes que dans le cas de M. Kenyatta", a déclaré M. Kay. Le procureur rejette ce point de vue et souhaite continuer les poursuites contre le nouveau président, affirmant avoir d'autres preuves contre lui. Si la CPI devait décider de maintenir les cinq chefs de crimes contre l'humanité retenus contre M. Kenyatta, celui-ci serait le premier chef d'Etat en exercice à faire l'objet d'un procès devant la CPI. (CHN)

Nos partenaires