Les autorités chypriotes recherchent un homme qui promettait de faux emplois en France

21/09/13 à 16:38 - Mise à jour à 16:38

Source: Le Vif

(Belga) Les autorités chypriotes recherchent un homme soupçonné d'avoir extorqué à des chômeurs plus de 260.000 euros en leur promettant de faux emplois dans le bâtiment en France, a annoncé la police samedi.

L'homme recherché, vraisemblablement un Tunisien qui opère sous une fausse identité grecque, avait monté un faux cabinet de recrutement dans la ville de Larnaca, selon la police citée par le journal Phileleftheros. Les forces de l'ordre attendent une confirmation des autorités tunisiennes sur l'identité du suspect, contre qui un mandat d'arrêt a été délivré dans cinq pays, dont Chypre, précise le journal. La police a confirmé qu'elle recherchait, avec l'aide d'Interpol, un homme dont elle n'a pas dévoilé l'identité, et qu'une centaine de témoignages avaient déjà été recueillis. Au moins 423 personnes ont versé 620 euros contre la promesse d'un aller simple pour la France, de quelques nuits d'hôtel et d'un emploi à Lille payé 1.000 euros par mois. Chypre a récemment rapatrié 72 de ces personnes qui étaient coincées en France, selon la police. L'île est durement frappée par une récession exacerbée par les mesures d'austérité imposées par l'Union européenne et le FMI (Fonds monétaire international) en échange d'un plan de sauvetage de 10 milliards d'euros. Le taux de chômage a atteint 17%, contre environ 7% début 2011. Le FMI table sur une contraction de 8,7% de l'économie chypriote en 2013 et de 3,9% en 2014, avant une modeste croissance de 1,1% en 2015. (Belga)

Nos partenaires