Les associations environnementales veulent une réforme fiscale plus écologique

25/11/13 à 21:14 - Mise à jour à 21:14

Source: Le Vif

(Belga) Bond Beter Leefmilieu, Inter-Environnement Wallonie, Greenpeace et WWF demandent au gouvernement fédéral d'inclure des mesures écologiques dans la prochaine réforme fiscale, indiquent-ils lundi dans un communiqué de presse. La taxe sur le CO2, une taxe kilométrique intelligente et les accises sur le diesel constituent les priorités, selon les organisations.

Les associations environnementales veulent une réforme fiscale plus écologique

Les organisations se basent sur une enquête du FMI et de l'OCDE, qui démontre que le passage de la fiscalité sur le travail vers d'autres domaines, tels que l'énergie, le transport et la pollution, peut créer jusqu'à 150.000 emplois supplémentaires. Les taxes environnementales en Belgique sont parmi les plus basses en Europe et il existe en outre trop d'incitations financières et fiscales préjudiciables à l'environnement, selon les organisations. Elles ont donc formulé douze propositions pour une fiscalité écologique, notamment l'introduction d'une taxe sur le CO2, susceptible de réduire les émissions de 20% sans toucher à l'économie, comme en Suède. Une taxe kilométrique pour la circulation routière, en particulier entre Bruxelles et Anvers, réduirait également les embouteillages et la pollution atmosphérique, ajoutent les organisations. (Belga)

Nos partenaires