Les associations d'aînés disent non à la nouvelle politique tarifaire du TEC

05/12/12 à 17:14 - Mise à jour à 17:14

Source: Le Vif

(Belga) Les associations d'aînés se sont déclarées mercredi opposées à la nouvelle politique tarifaire du TEC prévoyant le paiement d'une cotisation solidaire annuelle de 36 euros pour les plus de 65 ans à partir du 1er juillet 2013, alors que ces derniers bénéficiaient jusqu'ici d'une gratuité totale. Le gouvernement bruxellois doit, lui, bientôt se prononcer sur les tarifs préférentiels de la future grille tarifaire de la Stib.

Les associations d'aînés disent non à la nouvelle politique tarifaire du TEC

"Nous allons étudier les possibilités d'actions et de recours par rapport à cette mesure", a ainsi prévenu Luc Jansen, président de la Commission des Seniors de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Espace Seniors, association partenaire des Mutualités Socialistes - Solidaris, s'indigne face à cette mesure, qui devrait toucher 110.000 personnes en Wallonie. "Si les personnes âgées ont été solidaires tout au long de leur vie par le paiement des cotisations, (...), il est normal qu'aujourd'hui elles conservent les droits sociaux qui leur ont été attribués." "Il faut favoriser le mouvement et la mobilité des aînés", indique la Ligue libérale des pensionnés, selon laquelle cette cotisation de 36 euros constitue le premier pas symbolique vers un paiement généralisé des aînés pour leurs transports et qui plaide pour un retour à la gratuité. Un avis que suit Eneo (UCP - Mouvement social des aînés) pour qui "cette mesure aura des graves impacts pour les seniors" et représentera un coût administratif qui ne sera pas nul pour le TEC. Le gouvernement bruxellois doit, lui, se prononcer prochainement sur la nouvelle grille tarifaire de la Stib et sur les tarifs préférentiels y attenant, tels que les abonnements scolaires et la gratuité pour les seniors. (PVO)

Nos partenaires