Les arriérés de loyer des logements sociaux wallons en baisse

06/12/12 à 19:20 - Mise à jour à 19:20

Source: Le Vif

(Belga) Pour la première fois depuis 2005, les loyers impayés ou en retard de paiement sont en baisse dans les logements sociaux wallons, écrit Sudpresse jeudi. Selon les derniers chiffres disponibles, la somme totale des arriérés atteignait 23,39 millions d'euros en janvier 2011, soit une baisse de 12% sur une année.

La tendance à la baisse concerne l'ensemble des provinces wallonnes à l'exception de celle de Luxembourg, qui connaît une augmentation de 23%, indique Sudpresse. En 2009, le total des arriérés avait atteint le niveau record de 26,443 millions d'euros, mais il faut retourner en 2005 pour obtenir une ardoise moins élevée que celle arrêtée en janvier 2011, poursuit le quotidien. Interrogée par l'Agence Belga, l'Association wallonne des comités consultatifs de locataires et de propriétaires (AWCCLP) constate également une légère baisse des litiges consécutifs aux loyers impayés. Néanmoins, l'association doute que cette tendance persiste. "Dès janvier 2013, les ménages qui refusent de s'installer dans une habitation sociale adaptée à leur nombre seront soumis à un loyer majoré selon les chambres qu'ils n'occupent pas", explique le secrétaire de l'AWCCLP. Les loyers impayés risquent dès lors d'augmenter. Pour l'heure, 4.886 ménages sont priés de déménager afin de laisser leur place à une famille nombreuse. Dans le cas contraire, ils devront payer 25 euros pour une chambre inoccupée, 60 euros pour deux et 100 euros pour trois. Dans le cadre de la réforme du Code du logement, le ministre wallon du Logement, Jean-Marc Nollet, a par ailleurs pris une nouvelle mesure. Dès 2013, tout locataire ou candidat locataire qui présente des dettes vis-à-vis d'une société pourra se voir imposer un plan d'apurement et une période de probation. En cas de refus, le logement ne lui sera pas attribué. (VIM)

Nos partenaires