Les armes chimiques syriennes pourraient être détruites en mer

20/11/13 à 12:48 - Mise à jour à 12:48

Source: Le Vif

(Belga) L'arsenal syrien de plus de 1.000 tonnes d'armes chimiques pourrait être détruit en mer si l'on ne trouve aucun pays qui accepte que cette destruction se fasse sur son sol, a déclaré l'OIAC mercredi.

"Cette possibilité est à l'étude depuis un certain temps déjà, elle l'est toujours et elle fait partie des diverses pistes envisagées par les Etats membres et tant qu'une décision n'a pas été prise, ça reste une possibilité", a indiqué à l'AFP Christian Chartier, le porte-parole de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC). En dépit du consensus sur la destruction de l'arsenal chimique syrien hors du pays en guerre, aucun pays n'a à ce jour accepté qu'elle s'effectue sur son sol. La Belgique a déclaré lundi n'être pas favorable à la destruction d'une partie des armes chimiques syriennes sur son territoire. L'Albanie, également approchée par Washington, avait déjà exclu vendredi que l'opération de destruction se déroule sur son territoire. La Norvège, pour sa part, avait de même rejeté la requête américaine, mais s'est engagée, de pair avec le Danemark, à fournir des navires pour contribuer au transport des armes chimiques syriennes vers le lieu de leur destruction. La France s'est dit prête à apporter son expertise pour la destruction des armes chimiques syriennes hors de Syrie, mais a précisé qu'elle n'avait pas été sollicitée pour les accueillir. (Belga)

Nos partenaires