Les administrations bruxelloises ne pourront plus acheter de véhicules roulant au diesel

16/05/14 à 18:07 - Mise à jour à 18:07

Source: Le Vif

(Belga) Les services publics régionaux et communaux bruxellois ne pourront plus acheter à l'avenir de voitures et camionnettes roulant au diesel.Le gouvernement bruxellois a adopté définitivement vendredi l'arrêté relatif aux performances environnementales des véhicules des pouvoirs publics bruxellois qui le prévoit. L'opposition FDF dénonce une décision aux relents électoraux.

Le texte s'appliquera aux 4.000 véhicules de la Région bruxelloise, des communes et des intercommunales. Selon la ministre bruxelloise de l'Environnement, Evelyne Huytebroeck, l'objectif est d'améliorer la qualité de l'air et de diminuer l'utilisation de ressources fossiles en Région bruxelloise, une attention étant portée à l'usage des véhicules diesel reconnus comme "cancérogènes certains" par l'Organisation mondiale de la Santé. L'arrêté prévoit que les services régionaux et locaux ne peuvent plus acquérir de voitures et camionnettes roulant au diesel. Il fixe des critères "ambitieux" de performance environnementale pour tous les véhicules des pouvoirs publics (voitures, camionnettes, camions, camion poubelles). Il fixe en outre un pourcentage de véhicules électrique (25% à partir de 2015 et 40% à partir de 2020) pour les nouvelles voitures. Ces mesures seront d'application à partir de juin. Elles font partie de l'ordonnance COBRACE (Code bruxellois de l'Air du Climat et de la maîtrise de l'Energie) portant sur une centaine d'actions visant à améliorer la qualité de l'air. Pour le chef de file de l'opposition FDF, Didier Gosuin, cet arrêté tombant à une semaine du scrutin a de forts "relents électoraux". Le même gouvernement "Olivier" a supprimé l'équipement d'approvisionnement au gaz naturel dont disposait la STIB et qui aurait pu être utilisé pour les véhicules de gros tonnage, a-t-il fait observé. L'ex-ministre de l'environnement a par ailleurs déploré l'exception qui est faite pour les véhicules de fonction des ministres bruxellois. Au cabinet de la ministre Huytebroeck, on précise à ce sujet qu'il y a bien une dérogation pour ces "huit véhicules de représentation, sur quatre mille, qui parcourent beaucoup de kilomètres". Mais ils doivent respecter un écoscore de 68, ce qui exclut d'emblée de très nombreux véhicules, a-t-on ajouté. (Belga)

Nos partenaires