Les abattoirs se sont professionnalisés, le résultat de l'horeca peu brillant

19/06/14 à 13:12 - Mise à jour à 13:12

Source: Le Vif

(Belga) Plusieurs secteurs en 2013, comme ceux des négociants en pesticides, des abattoirs, de l'Horeca ou encore des cuisines de collectivité affichent de meilleurs résultats à la suite de contrôles de l'Afsca en 2013, a indiqué l'agence jeudi lors de la présentation de son rapport annuel.

Les abattoirs se sont professionnalisés, le résultat de l'horeca peu brillant

Le pourcentage d'inspections "favorables" chez les négociants en pesticides s'est amélioré l'an dernier, tant au niveau de la traçabilité que des infrastructures et de l'hygiène (+ de 85%, contre moins de 75% en 2012). Les raisons sont "une meilleure communication du secteur et davantage de systèmes d'autocontrôle validés", a souligné Herman Diricks, administrateur délégué. En ce qui concerne les abattoirs, on remarque que le taux d'inspections "favorables" au niveau de l'hygiène et de l'infrastructure a atteint 71,3% (57% en 2012) pour les abattoirs d'ongulés domestiques et 73,9% pour ceux traitant les volailles et lapins. Ces résultats montrent que "le secteur se professionnalise" et que les abattoirs s'alignent sur les exigences grandissantes des pays exportateurs, a ajouté Herman Diricks. L'évolution dans l'Horeca est globalement positive. Toutefois, seuls 55% des restaurants visités en 2013 étaient en ordre en matière d'hygiène et des installations. S'il s'agit d'une amélioration par rapport à 2012 (51%), l'agence admet que "c'est un résultat peu brillant" mais espère que la tendance à la hausse se poursuivra. Les cuisines de collectivité ont aussi enregistré de meilleurs résultats l'an dernier, surtout dans les maisons de repos, avec un taux d'inspections "favorables" de 70,7%. Le point noir concerne les prisons, dont le pourcentage d'inspections favorables n'atteint que 23%. Cela reste un secteur difficile, car "le personnel est tournant. Il y a aussi un problème de formation et d'infrastructures", a précisé Jean-Paul Denuit, porte-parole. L'Afsca a réalisé 186.870 contrôles en 2013 et a procédé à 172.000 analyses sur 68.327 échantillons. (Belga)

Nos partenaires