Le Vld bruxellois attaque la N-VA

30/09/13 à 07:58 - Mise à jour à 07:58

Source: Le Vif

(Belga) Le chef de file gouvernemental des libéraux bruxellois, Guy Vanhengel, cible la N-VA lundi dans une interview à La Libre, critiquant le discours "mensonger" de ce parti et l'accusant de tout miser sur Anvers en délaissant Bruxelles.

M. Vanhengel cite notamment le projet d'une prison au Maroc évoqué la semaine dernière par le président de la N-VA et bourgmestre d'Anvers Bart De Wever. "C'est impossible et ça ne sert à rien. Mais ça peut marcher dans l'électorat. Cela démontre que la N-VA se rapproche de plus en plus des idées du Vlaams Belang", affirme-t-il. Il qualifie de mensonger le fait que la N-VA a selon lui toujours fait croire qu'elle était éloignée du parti d'extrême droite et n'avoue pas son séparatisme. "Les Bruxellois doivent savoir que la N-VA ne peut rien leur apporter. La finalité de la N-VA, c'est d'en compliquer la gestion pour parvenir à l'indépendance de la Flandre", après s'être introduite à Bruxelles pour "faire sauter la baraque", selon le chef de file du premier parti néerlandophone de la Région. "M. Bourgeois veut changer l'inscription de la tour de l'Yser (et y inscrire) AVA-NVA 'Alles voor Antwerpen - Niks voor Anderen'. Tout pour Anvers, rien pour les autres. Tout est axé sur la future capitale de la Flandre: Anvers". Le ministre bruxellois des Finances estime qu'un des grands préjugés sur Bruxelles est en train de tomber en Flandre: "nous démontrons que nous savons gérer si on nous donne les moyens qui correspondent à notre force économique". (Belga)

Nos partenaires