Le visage de la première muse de Guillaume Apollinaire dévoilé dans un ouvrage

07/02/14 à 10:17 - Mise à jour à 10:17

Source: Le Vif

(Belga) Il est désormais possible d'identifier avec certitude le visage de "Mareye" Dubois, la première des femmes aimées par Apollinaire (1880-1918) qui ait marqué l'oeuvre du poète et cela grâce au travail d'investigation effectué par la chanteuse, auteure, actrice et musicienne Fachon Daemers qui vient de publier, avec l'appui de l'Association internationale des Amis de Guillaume Apollinaire, un ouvrage dévoilant le visage et la personnalité de la jeune femme. Intitulé "Une muse d'Apollinaire à Stavelot. Maria Dubois et ses soeurs en cartes postales". L'ouvrage est épais de 62 pages.

Au cours de l'été 1902, soit trois ans après le séjour du poète à Stavelot, Maria Dubois et ses soeurs Irma et Jeanne ont posé pour des cartes postales représentant des paysannes ardennaises. Fanchon Daemers s'est employée à réunir les dix-sept témoignages en question, à les dater et à les identifier. L'ouvrage, richement illustré, est complété par des informations relatives à la famille Dubois au cours du XXè siècle, aux éditeurs locaux et aux lieux représentés sur les photographies. Les cartes postales représentant les soeurs Dubois viennent, du reste, de faire l'objet d'une exposition à l'abbaye de Stavelot. Au cours de l'été 1899, Guillaume Apollinaire et son frère Albert passèrent l'été à Stavelot. Wilhelm, qui portera désormais le prénom de Guillaume, y rencontrera Marie Dubois, alias "Mareye", une jeune femme plutôt jolie, un peu étourdie et très douce mais aussi, selon certains témoignages, franchement spirituelle. Cette dernière sera sa première "muse". Elle décédera le 9 février 1919, soit trois mois jour pour jour après son amoureux, et repose toujours au cimetière de Stavelot. (Belga)

Nos partenaires