Le vice-Premier ministre irakien échappe à un attentat

11/04/14 à 15:17 - Mise à jour à 15:17

Source: Le Vif

(Belga) Le vice-Premier ministre irakien Saleh Moutlak est sorti indemne d'une attaque armée contre son convoi vendredi à l'ouest de Bagdad, mais l'un de ses gardes a été tué, ont indiqué des responsables.

Le vice-Premier ministre irakien échappe à un attentat

Des hommes armés ont ouvert le feu sur le convoi de M. Moutlak, l'un des principaux responsables sunnites du pays à majorité chiite, dans la localité d'Abou Ghraib, ont-ils précisé sans donner d'indication sur les assaillants. Mais l'un des adjoints de M. Moutlak, présent dans le convoi attaqué, a imputé l'attentat à l'armée irakienne, après avoir déclaré à l'AFP que "M. Moutlak est sain et sauf et n'a pas été blessé". "Nous avons été la cible d'une tentative d'assassinat menée par l'armée qui a ouvert le feu sur nous. Les gardes du corps ont riposté aux tirs", a-t-il ajouté sans expliquer pourquoi l'armée viserait le responsable. La minorité sunnite du pays est en colère contre le gouvernement du chiite Nouri al-Maliki et les forces de sécurité, s'estimant marginalisée et maltraitée. Cette attaque est intervenue à trois semaines des élections législatives prévues le 30 avril. Ce scrutin sera un test majeur pour les forces irakiennes qui n'ont pas réussi à contenir les violences ensanglantant le pays depuis plus d'un an. (Belga)

Nos partenaires