Le travail a repris progressivement chez NLMK à La Louvière

03/06/13 à 11:30 - Mise à jour à 11:30

Source: Le Vif

(Belga) Le travail a repris au niveau du laminoir à chaud et du laminoir à froid lundi matin, a indiqué la direction de NLMK à La Louvière. Les causes qui ont entraîné l'explosion d'une soudeuse demeurent inconnues. La présence d'huile hydraulique à proximité du lieu du foyer de l'incendie a facilité la propagation des flammes dans l'usine.

Le travail a repris progressivement chez NLMK à La Louvière

L'enquête technique se poursuit au sein de l'entreprise afin de déterminer avec précision les causes de l'incendie qui a endommagé la ligne de décapage, jeudi dernier en soirée. Les analyses techniques réalisées pendant le week-end ont permis de relancer les deux laminoirs à chaud et à froid. "La ligne de décapage où s'est déclaré l'incendie est à l'arrêt", a précisé Caroline Marlair, la porte-parole de NLMK. "L'objectif est de déterminer les causes précises de l'incendie ainsi que l'ampleur des dégâts et les améliorations à apporter dans le futur afin d'éviter qu'un tel incident se reproduise. Le coût des réparations n'a pas encore été déterminé. L'entreprise a trouvé une solution alternative pour le décapage afin d'honorer son carnet de commandes." L'usine a été fermée à la suite de cet incendie jeudi. Les ouvriers ont été mis en chômage technique, vendredi, pour permettre à l'enquête d'établir les causes qui ont provoqué l'explosion d'une soudeuse. (Belga)

Nos partenaires