Le travail a repris au centre fermé pour jeunes de Saint-Hubert

01/11/13 à 12:36 - Mise à jour à 12:36

Source: Le Vif

(Belga) Les agents pénitentiaires du centre fermé pour jeunes (CFJ) de Saint-Hubert, qui étaient en grève depuis lundi, ont repris le travail vendredi matin. Ce mouvement faisait suite à la décision de transférer le CFJ, y compris pour le personnel, du fédéral à la Fédération Wallonie-Bruxelles, dans le cadre de la réforme de l'Etat.

Le travail a repris au centre fermé pour jeunes de Saint-Hubert

Le personnel affirme être dans l'incertitude avec ce nouveau statut, notamment concernant ses acquis ou l'affectation des agents. Les syndicats n'ont toutefois pas encore reçu davantage de réponses. "Nous avons montré que nous étions déterminés à faire part de notre inquiétude en marquant le coup", a indiqué Béatrice Haesen, déléguée CSC. "Mais cette grève a duré cinq jours et nous ne voulons pas que les jeunes soient pris en otage. Ils ont été confinés dans leur chambre durant ce temps. Il y a aussi des questions d'hygiène à prendre en compte comme l'usage des douches ou le nettoyage du linge". La reprise du travail ne signifie pas pour autant que tout nouveau mouvement soit exclu. Une assemblée générale a été fixée à lundi, début d'après-midi. "Et ce pour entendre les revendications du personnel", ajoute la déléguée syndicale. Un préavis de grève initialement déposée pour le mardi 5 novembre, avant que le mouvement ne se durcisse, est aussi toujours pendant. Ce même jour, une réunion était déjà prévue pour préparer un rencontre, le 7 novembre, entre le SPF Justice et la Communauté française, pour évoquer le transfert. Les syndicats espèrent alors avoir des réponses à leurs interrogations. (Belga)

Nos partenaires