Le TPIY acquitte l'ex-Premier ministre kosovar Haradinaj

29/11/12 à 11:45 - Mise à jour à 11:45

Source: Le Vif

(Belga) Le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY) a à nouveau acquitté jeudi l'ancien Premier ministre kosovar Ramush Haradinaj de crimes commis lors de la guerre d'indépendance du Kosovo (1998-1999), les témoins de l'accusation n'ayant pas été jugés assez fiables.

Le TPIY acquitte l'ex-Premier ministre kosovar Haradinaj

"La chambre vous juge non coupable de tous les chefs d'accusation", a déclaré le juge Bakone Justice Moloto lors d'une audience publique à La Haye, où siège le TPIY. Le verdict a été accueilli par une clameur dans la galerie du public du TPIY, où se trouvaient notamment des supporteurs et membres de la famille de Ramush Haradinaj, 44 ans, ancien dirigeant de l'Armée de libération du Kosovo (UCK) et considéré comme un héros dans son pays. Ses deux coaccusés, Idriz Balaj, 41 ans, commandant spécial des "Aigles noirs" au sein de l'UCK, et Lahi Brahimaj, 42 ans, un autre ex-responsable de l'UCK, ont eux aussi été acquittés des meurtres et tortures, commis principalement contre des Serbes, qui leur étaient reprochés lors de ce deuxième procès en première instance. MM. Haradinaj et Balaj avaient été acquittés en 2008 de 37 chefs de crimes contre l'humanité et crimes de guerre. M. Brahimaj avait été condamné à six ans de prison pour torture tout en étant acquitté pour les autres charges qui pesaient contre lui. A la suite d'un appel du procureur, et pour la première fois de son histoire, le TPIY avait ordonné en juillet 2010 que les trois hommes soient partiellement rejugés en première instance car des témoins avaient fait l'objet de "graves intimidations". MM. Haradinaj et Balaj étaient rejugés pour six chefs d'accusations et M. Brahimaj pour quatre chefs d'accusation pour lesquels il avait été acquitté, tous concernant des crimes présumés commis dans le centre de détention improvisé de Jablanica. L'accusation avait requis au moins 20 ans de prison contre les trois hommes. (Koen van Weel)

Nos partenaires