Le tourisme en Wallonie et à Bruxelles, un secteur très fragmenté mais porteur

22/10/13 à 15:02 - Mise à jour à 15:02

Source: Le Vif

(Belga) Le secteur du tourisme en Wallonie et à Bruxelles est composé d'une multitude d'acteurs plus ou moins petits, mais il pèse au total 5 % du PIB et emploie 60.000 personnes, des emplois "non-délocalisables", a souligné mardi Viviane Jacobs, directrice générale de Wallonie-Bruxelles Tourisme (WBT), lors de la présentation du rapport d'activités de son asbl en commission Tourisme du parlement wallon.

Passée en 2007 du statut de fondation d'utilité publique à celui d'asbl, WBT compte aujourd'hui 400 membres, tous acteurs du secteur du tourisme. L'association est chargée de promouvoir la Wallonie et Bruxelles à l'étranger, mais aussi en Flandre. "Nous recevons aussi, ponctuellement, des missions complémentaires de la part de notre ministre de tutelle", a précisé la directrice générale. L'ASBL dispose pour exécuter ses missions de base d'un budget de 12 millions d'euros, alimenté aux deux tiers par la Région wallonne et pour le tiers restant par la Commission communautaire française (Cocof) de Bruxelles. Une singularité pour une matière qui ressortit toujours à la compétence de la Communauté française mais est gérée de facto par la Région, a relevé Mme Jacobs. WBT dispose d'une dizaine de représentations à l'étranger. "Nous travaillons en étroite collaboration avec l'AWEX (Agence wallonne à l'exportation), avec qui nous partageons des locaux partout, sauf aux Pays-Bas et en Grande-Bretagne où nous sommes seuls", explique-t-elle encore. Mais l'asbl a reçu pour mission prioritaire de mettre l'accent sur les pays voisins et la Flandre. "Pour le reste, on a réduit la voilure et les budgets." (Belga)

Nos partenaires