Le théâtre jeune public crie au désinvestissement politique devant le cabinet Laanan

12/05/14 à 13:04 - Mise à jour à 13:04

Source: Le Vif

(Belga) À l'appel de la Chambre des théâtres pour l'enfance et la jeunesse (CTEJ), une cinquantaine de personnes représentant plus de 75 compagnies ont manifesté, lundi matin, place Surlet de Chockier, à Bruxelles, devant le cabinet de la ministre de la Culture et de la Jeunesse en Communauté française, Fadila Laanan (PS).

Le théâtre jeune public crie au désinvestissement politique devant le cabinet Laanan

Les manifestants se sont refilé des patates chaudes pour dénoncer le report des décisions concernant les agréments sous la prochaine législature. Selon la délégation reçue, les représentants de la ministre ont reconnu qu'il y a un réel engouement du public mais qu'ils n'ont pas pu répondre à cette demande pour des raisons financières. La CTEJ remarque que la part du secteur dans le budget global des Arts de la scène a diminué durant ces deux législatures. "Il n'y a même pas eu de volonté politique de réfléchir à la réorganisation du secteur", répond Cali Kroonen, directrice artistique de la CTEJ. "Le décret Théâtre jeune public qui date de 1994 n'a pas été revu. Au-delà du budget, on est en train de perdre tout la créativité propre aux jeunes 'compagnies de la relève'. Demain, elles n'auront plus les moyens de travailler. Selon les États généraux de la Culture, une analyse comparative devait être faite. Actuellement, 80% du budget va à une dizaine de compagnies (contrats programmes), 15% à une dizaine d'autres (agréments) et 5% au reste." La CTEJ relève qu'il n'y a eu aucun nouveau contrat programme depuis 2004, et aucun nouvel agrément depuis 2007. (Belga)

Nos partenaires