Le TAP de Mons accepte que Michelle Martin rencontre Jean-Denis Lejeune

18/10/12 à 11:19 - Mise à jour à 11:19

Source: Le Vif

(Belga) Le tribunal de l'application des peines de Mons (TAP) a accepté jeudi matin d'adapter l'une des conditions de libération de Michelle Martin afin que celle-ci puisse entrer en contact avec Jean-Denis Lejeune, le papa de Julie, l'une des victimes.

Le TAP de Mons accepte que Michelle Martin rencontre Jean-Denis Lejeune

La condition initiale était que Michelle Martin "n'avait pas à entrer en contact avec leurs victimes ou leurs ayant-droits de quelque manière que ce soit. En cas de rencontre fortuite, elle doit s'éloigner d'initiative". S'ajoute une exception: la médiation acceptée par les deux parties. Michelle Martin avait introduit cette demande d'adaptation le 5 octobre dernier. Le tribunal de l'application des peines a tenu compte du fait qu'une médiation était bel et bien en cours avec Jean-Denis Lejeune. Celle-ci a notamment été confirmée par le service des maisons de justice de Namur. La médiation s'effectue via l'asbl "Médiante" qui, elle-même, s'était prononcée en faveur d'une adaptation à l'une des conditions de libération. Pour rappel, l'ex-femme de Dutroux avait été condamnée à trente ans de réclusion en 2004 pour association de malfaiteurs impliquée dans des enlèvements et séquestration d'enfants. Le tribunal de l'application s'était prononcé en faveur de sa libération le 31 juillet dernier. Cette décision était applicable à partir du 28 août. Michelle Martin vit désormais au couvent de Malonne. (DIRK WAEM)

Nos partenaires