"Le suicide est un phénomène complexe et multifactoriel"

26/06/13 à 16:48 - Mise à jour à 16:48

Source: Le Vif

(Belga) Un adolescent de 13 ans s'est suicidé mardi soir à Nandrin (province de Liège). Les premiers éléments laissent penser que c'est parce qu'il a raté ses examens. Mais "le suicide est un phénomène complexe et multifactoriel", répète le Centre de Prévention du Suicide (CPS).

Le suicide est généralement issu d'une crise existencielle, "on constate que les adolescents et les personnes âgées sont prédisposées à ces crises. D'ailleurs il y a plus de suicide chez les gens de plus de 65 ans que chez les jeunes", explique Paulette Duhaut, formatrice et thérapeute au CPS. Si dans le cas de ce jeune garçon, à Nandrin, l'on pointe l'échec de ses examens, Madame Duhaut explique que "le suicide survient toujours dans un contexte donné, il n'y a pas qu'un seul facteur." La formatrice précise également que l'on pointe un élément déclencheur dans le cadre d'un suicide, mais "on ne sait pas ce que la personne vit intérieurement. Un jeune peut être dans une détresse profonde et avoir du mal à en parler." L'environnement familial n'est pas non plus toujours révélateur "on a des jeunes qui se suicident dans un contexte familial grave, mais d'autres dans un contexte familial aimant. Il ne faut pas stigmatiser la famille", continue Paulette Duhaut. "Mais la prévention du suicide est possible", tient à ajouter Madame Duhaut, "quand un jeune est en souffrance, il ne faut pas banaliser sa détresse. Des lignes de soutien sont disponibles pour les enfants comme pour les parents. Il ne faut pas hésiter" En Belgique, environ 2.000 personnes se suicident chaque année, soit près de 6 par jour. On estime que les tentatives non abouties sont entre dix et vingt fois plus nombreuses. (Belga)

Nos partenaires