Le sud du pays se dote d'un cadre pour accélérer son redressement à l'horizon 2022

06/09/12 à 16:54 - Mise à jour à 16:54

Source: Le Vif

(Belga) Les ministres wallons et de la Fédération Wallonie-Bruxelles ont bouclé jeudi à Froyennes (Tournai) un séminaire de deux jours qui a dressé le cadre d'une accélération du redressement du sud du pays à l'horizon 2022, et ont augmenté de 30 pc les moyens mis à disposition du Plan Marshall 2.Vert l'an prochain.

La "dynamique Horizon 2022" chère au ministre-président des deux entités, Rudy Demotte, doit permettre à la Wallonie et à la Fédération de faire face à l'autonomie croissante découlant de la réforme de l'Etat (transferts de compétences) et à la réduction de la solidarité fédérale (réforme de la loi de financement). "En 2022, il faudra faire mieux avec plus de compétences et moins d'argent. Il faut donc augmenter la richesse collective", résume le ministre wallon de l'Economie Jean-Claude Marcourt (PS). Les deux entités se sont donc fixé cinq "lignes de force" à l'aune desquelles évaluer les futures décisions gouvernementales: "compétitivité, industrialisation, recherche et innovation", "éducation, formation et emploi", "mobilisation du territoire, communautés de territoire", "défis démographique (de la petite enfance au vieillissement) et santé", ainsi que "défis énergétiques et environnementaux". La gouvernance et l'ouverture sur le monde constituent deux piliers "transversaux" des politiques futures. A plus court terme, les moyens financiers à disposition du Plan Marshall 2.Vert pour 2013 sont renforcés de plus de 30 pc (377 millions d'euros). Certaines mesures qui "sous-performent" seront revues à la baisse, telles que la garantie Geligar pour les grandes entreprises ou les labels entreprises et bâtiments durables. (MUA)

Nos partenaires