Le SPF Santé publique lance une nouvelle campagne sur les somnifères et les calmants

21/12/12 à 17:34 - Mise à jour à 17:34

Source: Le Vif

(Belga) Le SPF Santé publique a lancé vendredi une nouvelle campagne pour informer des risques liés à un usage inadéquat de somnifères et de calmants dans le traitement de l'anxiété, du stress et des troubles du sommeil.

Entre 2000 et 2008, l'usage de somnifères et de calmants a augmenté en moyenne de 8,16 %. Une campagne lancée en 2008 a permis une réduction de 2,19 % de la consommation mais, selon le SPF Santé, celle-ci reste élevée. En 2011, quelque 13,5 millions de doses ont en effet été vendues. La dernière enquête de santé a révélé que, chez les plus de 15 ans, un Belge sur 12 avait pris un calmant au cours des deux semaines précédant l'enquête et environ un Belge sur dix avait déjà pris un somnifère. Les femmes, les personnes âgées et les personnes à faible niveau de formation ont un taux de consommation plus prononcé. "Ces médicaments ne sont utiles qu'en cas de problèmes graves ou quand les traitements habituels ne suffisent pas, après concertation avec le médecin ou le pharmacien. Il existe un grand risque de dépendance ou d'accoutumance, mieux vaut donc éviter d'en prendre", a précisé le SPF Santé publique, préconisant un traitement des causes. La campagne de 2012 a pour slogan "Somnifères et calmants, réfléchissez avant de consommer - Parlez-en à votre médecin ou votre pharmacien". Réalisée dans les trois langues nationales du pays, elle s'articule autour d'un spot télévisé et d'affiches diffusées dans certains hebdomadaires. (Jonas Hamers)

Nos partenaires