Le sp.a veut réduire les charges salariales dans les villes dites "faibles"

18/06/13 à 10:20 - Mise à jour à 10:20

Source: Le Vif

(Belga) Pour améliorer la compétitivité du pays, le sp.a entend créer des "villes de reconversion", au moins deux par province, caractérisées par un taux de chômage élevé et où les entreprises seraient davantage incitées à s'installer et à embaucher des personnes peu qualifiées, ont annoncé mardi les quotidiens Het Nieuwsblad et De Standaard. Cette proposition sera mise sur la table lors de la réunion de concertation entre les gouvernements des différentes entités sur les charges salariales qui a commencé mardi matin.

Le sp.a veut réduire les charges salariales dans les villes dites "faibles"

Comme le ministre-président flamand Kris Peeters, qui a tiré la sonnette d'alarme en Flandre à ce sujet, le sp.a se dit convaincu de réduire les charges salariales en Belgique, pour stimuler la croissance de l'économie. Mais plutôt qu'une mesure générale, les socialistes flamands défendent la piste de coûts moins élevés dans des villes dites de reconversion, caractérisées par un taux élevé de chômage. En Flandre, il s'agirait en tout cas de Gand, de Genk, d'Anvers, de Menin, de Blankenberge et d'Ostende. Les entreprises qui feraient le choix de s'y installer ne paieraient pas de cotisation sociale d'employeurs pour les 50 premières embauches. Un groupe de travail composé de représentants du VDAB, le pendant flamand du Forem, et des services de la Ville, aiderait ces entreprises dans les procédures d'obtention de permis et dans le recrutement. (Belga)

Nos partenaires