Le sp.a va s'évaluer pour se développer en tant que formation de gauche forte

26/05/14 à 21:01 - Mise à jour à 21:01

Source: Le Vif

(Belga) Le sp.a a pour ambition de devenir en Flandre une formation de gauche, progressiste et plus forte, qui peut se dresser contre les courants de droite et conservateurs que la N-VA a regroupés autour d'elle, et va pour ce faire analyser son fonctionnement, a indiqué lundi le président du parti, Bruno Tobback, après le bureau de parti.

Le sp.a va s'évaluer pour se développer en tant que formation de gauche forte

"Nous avons l'ambition d'être plus qu'un parti avec des ministres", a-t-il commenté. Au lendemain des élections, le bureau de parti des socialistes flamands s'est penché non seulement sur les résultats obtenus dimanche, mais également sur les deux dernières années dans la politique belge. La réunion a duré longtemps et a été assez critique, a reconnu Bruno Tobback. Deux sentiments dominaient, explique-t-il: d'abord la satisfaction que le parti "ait survécu à ces deux ans de cette manière. Ce n'était pas si évident après les dernières élections"; de l'autre, le sentiment que cette "survie" n'est qu'un premier pas d'une évolution vers quelque chose dont la Flandre a clairement besoin, c'est-à-dire un mouvement progressiste de gauche plus large. Le sp.a estime donc nécessaire de s'examiner de manière critique et d'effectuer des changements. M. Tobback n'a cependant pas souhaité préciser ce que cela signifierait concrètement, car il s'agit d'un processus interne, a-t-il souligné. Il n'a pas non plus voulu conclure que le sp.a se préparait à une cure d'opposition. M. Tobback concède que le sp.a a trop peu pesé, en tant que parti au pouvoir, pour enthousiasmer les gens, mais il estime qu'un parti peut croître en prenant ses responsabilités. "Nous voyons la nécessité, si nous voulons remonter, de faire notre examen et de chercher la meilleure manière de travailler à une grande formation de gauche", a-t-il dit. (Belga)

Nos partenaires