Le sp.a tend la main aux patrons pour réformer la fiscalité

02/12/12 à 14:54 - Mise à jour à 14:54

Source: Le Vif

(Belga) Le président du sp.a Bruno Tobback a appelé dimanche le patronat à rejeter d'anciens clichés à l'égard des socialistes pour oeuvrer ensemble à l'intérêt commun, et notamment à une réforme de la fiscalité.

Le sp.a tend la main aux patrons pour réformer la fiscalité

Un millier de socialistes flamands se sont réunis ce week-end au Vooruit de Gand pour un congrès élargi à des experts, des entrepreneurs et des personnalités d'autres partis. Dans le message d'ouverture qu'il a ainsi voulu faire passer, Bruno Tobback a déploré le climat actuel de stress, générateur de conflits "que l'on essaie de résoudre à la débroussailleuse plutôt qu'en dialoguant". Alors que se préparent les négociations entre patrons et syndicats sur un futur accord interprofessionnel, dans un contexte de crise socio-économique et de crispations syndicales, Bruno Tobback a appelé à rejeter les "anciens clichés" qui dépeignent les socialistes comme incapables de dialoguer avec les entrepreneurs. Il voit notamment des intérêts partagés en matière fiscale. "On constate que le système actuel avantage ceux qui ont déjà tout plutôt que ceux qui tentent de construire leur bien-être". Le président des socialistes flamands en appelle dès lors à une réforme structurelle en faveur d'une fiscalité qui aide les gens à travailler. "Entreprendre, c'est aussi une manière de gagner sa vie, et elle mérite notre respect", a-t-il souligné. Face aux prédictions autoréalisatrices des pessimistes, il défend l'"optimisme réaliste" que peut offrir la démocratie sociale. (NICOLAS LAMBERT)

Nos partenaires