Le sp.a contre un prolongement militaire en Afghanistan après 2014

13/06/13 à 18:40 - Mise à jour à 18:40

Source: Le Vif

(Belga) Le sp.a s'oppose à la prolongation de la présence militaire belge en Afghanistan après 2014 que défend le ministre de la Défense Pieter De Crem.

Le sp.a contre un prolongement militaire en Afghanistan après 2014

"Monsieur le ministre, (nous soutenons) une reconstruction (de l'Afghanistan) sans prolongation militaire, basée sur le soutien au dialogue politique interne et une conférence diplomatique régionale", a indiqué jeudi à la Chambre le député socialiste flamand Dirk Van der Maelen. "Ce n'est pas en remplaçant des militaires occidentaux par des militaires afghans armés jusqu'aux dents qu'on pourra aider ce pays. Treize ans (d'intervention occidentale), cela a assez duré. Vous devriez également tirer cette leçon", a-t-il dit. Lors d'un discours prononcé devant l'Institut royal supérieur de Défense (IRSD), le ministre de la Défense Pieter De Crem a plaidé mercredi soir pour une poursuite de la présence militaire belge en Afghanistan au-delà de la fin de la mission de combat de l'Otan dans ce pays, prévue en décembre 2014, dans un but d'entraînement des forces de sécurité afghanes, un point de vue qu'il a une nouvelle fois défendu jeudi à la Chambre. Tant le ministre que le député sp.a ont invoqué jeudi l'accord de gouvernement pour justifier leurs arguments. Selon l'accord, "le gouvernement s'emploiera, en pleine collaboration avec ses partenaires OTAN, UE et ONU, à définir une stratégie et un calendrier de retrait des troupes belges en Afghanistan dès 2012 pour un retrait définitif au plus tard en 2014 (...), sans exclure une présence sur place, avec d'autres pays partenaires, pour contribuer à la reconstruction du pays". (Belga)

Nos partenaires