Le SLFP dénonce des faits de harcèlement à la musique de la Force aérienne

03/10/13 à 04:48 - Mise à jour à 04:48

Source: Le Vif

(Belga) Le Syndicat Libre de la Fonction Publique (SLFP) a dénoncé jeudi des faits de harcèlement au sein de la musique de la Force aérienne, basée à Beauvechain. Le syndicat a entamé des démarches auprès du tribunal du travail et exhorte la Défense à prendre, enfin, des mesures.

Les faits ont commencé il y a un an et, actuellement, le SLFP dit avoir recueilli plusieurs plaintes. Alertée, la Défense semble, selon le syndicat, faire traîner les choses. "Diverses plaintes ont été portées à notre connaissance. Il est question d'atteintes à l'intégrité morale et d'offenses quotidiennes de la part d'un des membres de la ligne hiérarchique: remises en cause des capacités professionnelles, menaces d'écartement, ralentissement des possibilités d'avancement voire même écartement de leurs propres fonctions.... Cela implique une affectation à des tâches administratives et logistiques et la possibilité d'engager des musiciens civils", a indiqué le syndicat qui dénonce une situation "effarante". A croire le syndicat, les faits reprochés à un membre de la hiérarchie militaire sont systématiquement minimisés et, malgré la loi sur le harcèlement, certaines victimes sont toujours en contact quotidien avec lui. Le SLFP pointe en outre du doigt le gaspillage de moyens publics que représente le remplacement de musiciens militaires par des civils provoqués par cette situation. "Le Département ne travaillerait-il pas à perte ou le cas échéant d'où provient ce budget octroyé à l'intéressé pour avoir la possibilité de rémunérer des remplaçants successifs? " se demande le syndicat. "En attendant, les victimes ne voient plus le bout du tunnel car malgré une ouverture de dossier de la part de l'Autorité supérieure, aucune solution n'arrive et elles sont obligées de subir ce climat de harcèlement chaque jour un peu plus pesant", a-t-il conclu. (Belga)

Nos partenaires