Le Sénat propose d'étendre les missions du CTIF à l'extrémisme

16/05/13 à 17:58 - Mise à jour à 17:58

Source: Le Vif

(Belga) Le Sénat a adopté jeudi une proposition de loi de Yoeri Vastersavendts (Open Vld) visant à permettre à la Cellule de traitement des informations financières (CTIF) de contrôler le financement de l'"extrémisme" en plus de ses missions actuelles visant la prévention du blanchiment et le financement du terrorisme.

Dans ses développements, la proposition définit l'extrémisme en renvoyant à la loi sur les services de renseignement. Celle-ci évoque l'extrémisme comme un phénomène qualifiant des "activités qui menacent ou pourraient menacer, entre autres, la sûreté intérieure et extérieure de l'Etat ainsi que la pérennité de l'ordre démocratique et constitutionnel". La proposition a été adoptée à l'unanimité des membres sauf les Verts et un VB qui se sont abstenus, et la N-VA, qui a voté contre. Les écologistes ont indiqué qu'ils partageaient l'objectif du texte mais qu'ils regrettaient la rédaction d'une loi trop "vague", notamment en ce qui concerne la définition de l'extrémisme. (Belga)

Nos partenaires