Le secteur pharmaceutique fâché des nouvelles économies budgétaires imposées

09/04/13 à 18:42 - Mise à jour à 18:42

Source: Le Vif

(Belga) Le secteur de l'industrie pharmaceutique a fait connaître mardi son mécontentement concernant les économies budgétaires supplémentaires qu'a imposées le gouvernement fédéral au budget des médicament lors de son dernier ajustement budgétaire.

Le secteur pharmaceutique fâché des nouvelles économies budgétaires imposées

Quatre mois après un premier train d'économies, ces mesures mettent à mal la stabilité des entreprises pharmaceutiques qui doivent planifier leurs investissements de recherche à très long terme, a fait valoir l'organisation sectorielle Pharma.be, dans un communiqué. Le secteur estime avoir déjà fourni "un effort considérable" en réalisant, en décembre dernier, 33% des économies relatives à l'assurance maladie, soit 90 millions d'euros. "Malgré tout, le gouvernement a décidé de prendre de nouvelles mesures drastiques par l'obligation d'économiser 21,5 millions d'euros supplémentaires en 2013 (avec un objectif excédant 50 millions d'euros en 2014)", critique Pharma.be. L'organisation dénonce en outre l'absence de concertation préalable, malgré la signature en octobre dernier d'un "Pacte de stabilité" avec la ministre de la Santé publique, Laurette Onkelinx (PS). Ce pacte avait créé "un cadre adéquat de concertation approfondie et de processus décisionnel transparent". Le secteur a dès lors sollicité une concertation "de toute urgence". Lundi, l'Association belge des syndicats médicaux (Absym) a menacé de dénoncer l'accord médico-mutualiste conclu il y a deux mois, notamment parce que le modèle de concertation n'avait selon elle aussi pas été respecté. (Belga)

Nos partenaires