Le secteur fruitier craint les conséquences de sanctions vis-à-vis de la Russie

28/07/14 à 07:25 - Mise à jour à 07:25

Source: Le Vif

(Belga) Le secteur fruitier craint que les sanctions économiques que pourrait infliger l'Europe à la Russie puissent avoir des conséquences dramatiques pour les producteurs de fruits, lit-on lundi dans Het Belang van Limburg.

Le secteur fruitier craint les conséquences de sanctions vis-à-vis de la Russie

Ce sont surtout les mesures que la Russie adopterait en cas de telles sanctions européennes qui inquiètent le secteur fruitier. Un quart des fruits produits en Belgique -principalement des poires mais aussi des pommes et des fraises- est aujourd'hui exporté vers la Russie, ce qui représente 160 millions d'euros et ce qui en fait le principal acheteur de fruits belges. "En ce moment, de 60 à 70% des poires limbourgeoises sont exportées en Russie", explique David Bamps, de la société D&G Fruit de Saint-Trond. "Les dommages seraient incalculables si la Russie fermait ses frontières à nos fruits." (Belga)

Nos partenaires