Le secteur du nucléaire médical belge lance son réseau, vitrine de l'expertise nationale

15/10/13 à 14:42 - Mise à jour à 14:42

Source: Le Vif

(Belga) Le réseau Rad4Med.be, association de structures, universités et entreprises belges actives dans le secteur du nucléaire médical, a été officiellement présenté mardi à l'occasion d'une conférence de presse. Visant à constituer une vitrine collective pour l'entièreté de la chaîne, allant de la production de radioéléments au traitement du patient en passant par la gestion des déchets et le transport de matières radioactives, la création du réseau est partie du constat de la relative méconnaissance internationale du savoir-faire belge dans le domaine.

"Je me suis rendu compte que des réseaux de ce type existaient ailleurs et avaient un certain succès", explique le Dr. Richard Zimmermann, coordinateur de Rad4Med.be. "Les acteurs rassemblés dans ces réseaux étaient pourtant moins compétents que les experts belges en la matière". La Belgique fait en effet partie du gratin mondial du nucléaire médical, selon les propos de Richard Zimmermann. Initié par le pôle de compétitivité wallon consacré à la santé (BioWin), le centre d'étude de l'énergie nucléaire (SCK-CEN), l'Institut national des Radioéléments (IRE) et l'entreprise IBA, le réseau Rad4Med.be rassemble actuellement une quarantaine d'acteurs. Cette nouvelle structure, autofinancée, vise à promouvoir l'expertise belge à l'étranger et à informer le grand public et les autorités, pour indirectement faire progresser les ventes des entreprises belges et mener à la création d'emploi, tout en attirant les jeunes vers les études liées au secteur. L'application essentielle du nucléaire médical concerne le diagnostic précis et le traitement du cancer, une injection de produit radioactif suivie d'un PET/CT scan permettant d'obtenir une image très précise et rapide des cellules cancéreuses présentes dans le corps du patient. (Belga)

Nos partenaires