Le roi du Maroc annule la grâce accordée au pédophile espagnol

04/08/13 à 22:59 - Mise à jour à 22:59

Source: Le Vif

(Belga) Le roi du Maroc Mohammed VI a décidé d'annuler la grâce accordée au pédophile espagnol multirécidiviste dont la récente libération a entraîné un vaste mouvement d'indignation dans le royaume, a annoncé dimanche soir le Palais royal dans un communiqué.

Le roi du Maroc annule la grâce accordée au pédophile espagnol

Le souverain "a décidé de procéder à l'annulation de la grâce précédemment accordée au dénommé Daniel Galvan Fina", indique le texte publié par l'agence officielle MAP, évoquant une décision "à caractère exceptionnel" motivée par "la gravité des crimes commis et le respect du droit des victimes". Alors que, selon plusieurs médias, l'ancien détenu a déjà quitté le Maroc, il est précisé que le ministre marocain de la Justice devra "examiner avec son homologue espagnol les suites à donner à l'annulation de cette grâce". Le communiqué rappelle en outre que le roi du Maroc a ordonné, samedi soir, l'ouverture d'une "enquête approfondie (...) visant à déterminer les responsabilités et les défaillances qui ont pu conduire à cette regrettable libération et à identifier le ou les responsables de cette négligence". Dans ce premier texte, le Palais royal avait assuré que Mohammed VI n'avait "jamais été informé, de quelque manière que ce soit et à aucun moment, de la gravité des crimes abjects pour lesquels l'intéressé a été condamné". "Il est évident que jamais le souverain n'aurait consenti" à ce que ce prisonnier âgé d'une soixantaine d'années, condamné en 2011 à 30 ans de prison pour des viols sur 11 mineurs "puisse être libéré, au regard de l'atrocité des crimes monstrueux" commis, était-il signalé. Malgré cette première annonce, de nouvelles manifestations de protestation étaient prévues dimanche soir à Meknès (centre) ainsi qu'à Kenitra (nord-ouest), où le ressortissant espagnol purgeait sa peine. (Belga)

Nos partenaires