Le roi d'Espagne, très ému, signe son abdication

18/06/14 à 19:12 - Mise à jour à 19:12

Source: Le Vif

(Belga) Le roi d'Espagne Juan Carlos a signé mercredi la loi permettant son abdication, passant ainsi le relais à son fils, qui deviendra, à minuit, le roi Felipe VI et prêtera serment jeudi.

Le roi âgé de 76 ans, très ému, retenant ses larmes, a signé le texte devant Felipe, qu'il a ensuite serré dans ses bras, et l'ensemble de la famille royale, lors d'une cérémonie au Palais royal de Madrid. Appuyé sur une béquille, Juan Carlos, a traversé l'imposante Salle des Colonnes pour aller signer la loi mettant un terme à près de 39 ans de règne, qui ont vu l'Espagne passer de la dictature franquiste à la démocratie. En retournant vers les fauteuils où l'attendaient, debout, en applaudissant, son épouse, Sofia, Felipe et Letizia, qui deviendra reine jeudi, il a pris son fils dans les bras pour une longue embrassade. Puis symboliquement, Juan Carlos, en costume civil et cravate rose, a changé de siège avec Felipe, vêtu également d'un costume sombre avec une cravate bleue. Le prince héritier deviendra à minuit le roi Felipe, dès la publication de la loi au Journal Officiel. Juan Carlos avait auparavant glissé un baiser sur la joue de son épouse, dont il avait salué le rôle dans son discours d'abdication, le 2 juin. Pendant toute la cérémonie de lecture de la loi d'abdication, les membres de la famille royale sont restés assis en silence. Le roi, lui, s'est montré très ému. Letizia, première femme n'ayant pas de sang royal à monter sur le trône d'Espagne, n'a pratiquement pas quitté des yeux, le regard amusé, ses deux filles, assises à l'écart avec les membres plus éloignés de la famille royale: Leonor, qui, à huit ans, deviendra jeudi la plus jeune héritière d'Europe et sa soeur Sofia, sept ans. Le chef du gouvernement conservateur, Mariano Rajoy, a ratifié après le roi le texte de loi, présenté sur une haute table aux bordures dorées. Le texte avait auparavant été approuvé à une écrasante majorité par les députés, le 11 juin, puis par les sénateurs, mardi. (Belga)

Nos partenaires