Le roi Albert II se dévoile dans un entretien télévisé, une première en Belgique

09/06/14 à 21:58 - Mise à jour à 21:58

Source: Le Vif

(Belga) Le roi Albert II et la reine Paola se sont découverts comme jamais aucun (ancien) souverain belge ne l'avait fait, même après être sorti de charge, en accordant une interview de plus de deux heures à la chaîne de télévision privée RTL-TVI qui la diffuse en deux parties, lundi et mardi soir, mais sans véritablement dévoiler la couronne.

Dans cet entretien réalisé au Belvédère par le journaliste Pascal Vrebos, ils racontent leur vie commune, depuis leur rencontre jusqu'aux difficultés traversées par leur couple qui a frôlé le divorce, puis leurs retrouvailles et l'existence plus paisible qu'ils mènent désormais - "une lune de miel continue" -, près d'un an après l'abdication du roi, le 21 juillet dernier, au profit de son fils, Philippe, après vingt ans de règne. Mais à 80 ans, qu'il a fêtés vendredi dernier, Albert II y évoque aussi des souvenirs très personnels: sa jeunesse, marquée par la mort de sa mère, la reine Astrid, en août 1935 en Suisse, l'invasion allemande de mai 1940, la captivité en Allemagne puis en Autriche, ses études en Suisse et un "voyage d'études" aux Etats-Unis. Il raconte encore sa "grande crainte" d'accéder au trône, en août 1993, après la mort subite de son frère, le roi Baudouin, dans le sud de l'Espagne, "un choc terrible". "J'ai bien peur (d'être) le dernier roi des Belges", a avoué l'ancien souverain. Albert II admet aussi qu'il était "assez mal préparé" à exercer la fonction de chef de l'Etat. "Il y avait toute une série de ministres et de problèmes politiques que je ne connaissais pas", a-t-il souligné. Mais entre-temps, il a vu "défiler toute la panoplie politique et imaginable de ministres". "Et je ne suis entendu avec tout le monde", a-t-il dit. (Belga)

Nos partenaires