Le reporter belge en Afghanistan n'a pas été enlevé, mais a été la cible de tirs

09/08/13 à 23:23 - Mise à jour à 23:23

Source: Le Vif

(Belga) Une équipe de quatre reporters belges se trouvant dans le nord-ouest de l'Afghanistan a été attaquée jeudi et a alors été la cible de tirs. Il avait auparavant été question d'un enlèvement, mais il s'agit en réalité d'un malentendu, ont indiqué vendredi les Affaires étrangères, confirmant une information de VTM.

Le réalisateur, Pieter-Jan De Pue, et son équipe se trouvaient dans cette région afghane pour y tourner un documentaire sur les ouvriers mineurs et sur les enfants soldats. Ils ont été attaqués alors qu'ils se trouvaient dans un convoi automobile circulant à travers les cols de cette région montagneuse. Leur matériel a été détruit. Les occupants du véhicule ont alerté les voitures se trouvant derrière celui-ci, et c'est à ce moment que le réalisateur serait parti à pied pour aller à la rencontre de ses collègues. "Son absence a fait craindre un enlèvement aux autorités afghanes, qui nous ont avertis", explique-t-on aux Affaires étrangères. "La situation était alors très confuse." Un débriefing a eu lieu vendredi entre l'ambassade et l'équipe de reporters, qui a alors confirmé qu'aucun de ses membres n'avait été victime d'un enlèvement. Pieter-Jan De Pue avait en revanche bien été la cible de tirs. Pour les Affaires étrangères, les reporters belges ont eu beaucoup de chance. "C'est une région très dangereuse", insistent-elles, ajoutant que le ministre est préoccupé par cette situation et leur demande de rentrer en Belgique. (Belga)

Nos partenaires