Le régime syrien pourrait recourir aux armes chimiques, selon le renseignement américain

12/03/13 à 15:59 - Mise à jour à 15:59

Source: Le Vif

(Belga) Le régime syrien pourrait recourir aux armes chimiques, y compris contre son peuple, si les armes conventionnelles ne suffisaient pas à le maintenir au pouvoir, a estimé mardi le directeur du renseignement national américain, qui a également évoqué l'Iran et la Corée du Nord.

"La Syrie a un programme très actif de guerre chimique et détient un grand stock de gaz de moutarde, de sarin, et de VX (gaz innervant, NDLR)", a précisé James Clapper, dans un rapport annuel au Congrès sur les menaces à la sécurité. Selon M. Clapper, ce programme a "le potentiel de faire beaucoup de victimes, et (...) un régime de plus en plus assiégé, qui découvre que l'escalade de la violence avec des armes conventionnelles ne suffit plus, pourrait être prêt à utiliser ces armes chimiques contre le peuple syrien". En ce qui concerne l'Iran, le renseignement US fait état d'une certaine avancée dans l'enrichissement de l'uranium. Il estime cependant que Téhéran "ne pourra détourner de façon sûre du matériel et produire de l'uranium de qualité militaire sans que ses activités ne soient découvertes". Les activités d'enrichissement du régime iranien font l'objet d'une surveillance étroite supervisée par l'organisme dédié de l'ONU, l'Agence internationale de l'énergie atomique, ainsi que par les services d'espionnage des Etats-Unis et d'autres pays. "Nous ne savons pas si l'Iran va finir par décider de fabriquer des armes nucléaires", a conclu James Clapper. Enfin, le renseignement considère que la Corée du Nord n'essaierait d'utiliser des armes nucléaires contre les forces américaines ou ses alliés que pour préserver le régime de Kim Jong-Un. Cependant, "nous ne savons pas ce qui constituerait, pour Pyongyang, le franchissement de cette ligne", concède M. Clapper. (JAV)

Nos partenaires