Le recteur de l'ULg plaide pour des tests d'entrée à l'université

25/09/13 à 17:42 - Mise à jour à 17:42

Source: Le Vif

(Belga) A l'occasion de son dernier discours de rentrée académique, le recteur de l'Université de Liège (ULg), Bernard Rentier, a plaidé mercredi pour une formule de sélection des étudiants à l'entrée ainsi que pour un refinancement de l'enseignement supérieur.

Le recteur de l'ULg plaide pour des tests d'entrée à l'université

En 12 ans, le nombre d'étudiants universitaires a augmenté de 41% en Communauté française. "Mais le financement est resté identique", rappelle-t-il. Il a invité les politiques à faire du refinancement un thème majeur de la prochaine campagne électorale. Face au "danger de démocratisation et massification de l'enseignement supérieur, qui menace le modèle universitaire", M. Rentier se positionne en faveur des contrôles d'entrée et de processus de sélection ou de prises en charge personnalisées des étudiants. Il propose ainsi notamment un étalement sur 3 ans des deux premières années pour les jeunes en difficultés, "technique plus performante que le redoublement". Le recteur estime que la préparation et l'apprentissage de "soft skills" en secondaire sont "défaillants" et défend l'idée d'une union entre les différents réseaux du primaire et du secondaire pour éviter "les dépenses redondantes et inutiles". Bernard Rentier pointe également les risques liés à la compétition internationale, l'avènement des technologies numériques, la mobilité des étudiants et des chercheurs, ainsi qu'aux relations avec les gouvernements et l'industrie "qui constituent, si on n'y prend pas garde, un danger pour l'avenir de la recherche et une pression vers la rentabilité à court terme". M. Rentier entame sa dernière année de rectorat à l'ULg. Un nouveau recteur sera élu dès la rentrée 2014. (Belga)

Nos partenaires