Le rebelle de RDC Ntaganda écroué à La Haye, comparaîtra mardi devant la CPI

23/03/13 à 01:23 - Mise à jour à 01:23

Source: Le Vif

(Belga) Le chef rebelle Bosco Ntaganda, soupçonné d'atrocités en RDCongo en 2002 et 2003, est arrivé vendredi soir au centre de détention de la CPI après avoir quitté le Rwanda en début d'après-midi, sa première comparution à La Haye ayant déjà été fixée à mardi.

Le rebelle de RDC Ntaganda écroué à La Haye, comparaîtra mardi devant la CPI

"Bosco Ntaganda est arrivé au quartier pénitentiaire de la CPI", a sobrement indiqué la Cour pénale internationale sur son compte Twitter officiel. Peu de temps auparavant, l'accusé avait atterri à l'aéroport de Rotterdam, à environ 25 kilomètres du centre de détention, situé dans le quartier balnéaire de La Haye, Scheveningen. La CPI avait plus tôt dans la journée d'ores-et-déjà annoncé que M. Ntaganda comparaîtra pour la première fois devant "une chambre préliminaire" mardi matin à 11H00. Les juges vérifieront alors l'identité du suspect, l'informeront des crimes qui lui sont imputés et des droits que lui reconnaît le Statut de Rome, traité fondateur de la CPI. En début d'après-midi, la ministre rwandaise des Affaires étrangères, Louise Mushikiwabo avait annoncé que Bosco Ntaganda venait de "décoller de Kigali" et se trouvait "entre les mains de responsables de la CPI", ce qu'avaient confirmé les autorités américaines et la CPI. Bosco Ntaganda se trouvait, officiellement, à l'ambassade américaine de Kigali depuis lundi, où, selon Washington, il s'était présenté "de lui-même" pour demander à être remis à la CPI. Le secrétaire d'Etat américain John Kerry s'est d'ailleurs félicité vendredi du transfèrement du général Ntaganda, saluant une étape majeure pour la justice. "Il y a maintenant un espoir que justice soit faite", a-t-il déclaré dans un communiqué. (NBA)

Nos partenaires