Le raid en Somalie visait un chef kényan des shebab

07/10/13 à 16:08 - Mise à jour à 16:08

Source: Le Vif

(Belga) Le raid mené ce week-end en Somalie par les forces américaines visait le Kényan d'origine somalienne Abdulkadir Mohamed Abdulkadir, un dirigeant du groupe islamiste shebab surnommé "Ikrima", a annoncé lundi un haut responsable américain.

Selon ce responsable, "Ikrima" était associé "avec les militants d'Al-Qaïda Harun Fazul et Saleh Nabhan, aujourd'hui décédés, qui ont joué des rôles dans l'attentat à la bombe contre l'ambassade (des Etats-Unis) à Nairobi en 1998 et les attaques de Mombasa (Kenya) en 2002". Washington avait auparavant dit s'en être pris à un "terroriste shebab connu" lors d'un raid samedi dans le port somalien de Barawe, situé à quelque 180 km au sud de la capitale Mogadiscio, sans donner le résultat de cette opération. Le New York Times a cité un responsable américain anonyme qui a jugé que la cible avait probablement été tuée, mais les autorités américaines ne l'ont pas confirmé. Ce raid, deux semaines après l'assaut meurtrier revendiqué par les shebab contre le centre commercial Westgate de Nairobi, était le plus important mené par les Etats-Unis en Somalie depuis celui de 2009 lors duquel Nabhan avait été tué. Parallèlement, les Etats-Unis ont mené samedi un autre raid, cette fois en Libye, qui a mené à la capture d'un chef présumé d'Al-Qaïda, Abou Anas al-Libi. Ce dernier a été membre du Groupe islamique de combat libyen (Gicl) avant de rejoindre Al-Qaïda. Il était recherché par les Etats-Unis pour son rôle dans les attentats meurtriers de 1998 contre les ambassades américaines en Tanzanie et au Kenya qui avaient fait plus de 200 morts. (Belga)

Nos partenaires