Le rachat de l'Avenir par Tecteo préserve la diversité médiatique

06/09/13 à 19:53 - Mise à jour à 19:53

Source: Le Vif

(Belga) Le rachat des éditions de l'Avenir par l'intercommunale Tecteo est selon Benoît Grevisse, directeur de l'école de journalisme de Louvain, "une chose dont on peut s'étonner mais qui est intéressante". Avec ce rachat, Tecteo "prend réellement pied dans la cour des grands groupes de médias francophones", observe Benoît Grevisse.

Si l'on peut s'étonner d'un investissement dans un secteur en crise de la part de Tecteo, Benoît Grevisse précise que les éditions de l'Avenir offrent l'impact local le plus important. Il considère aussi que "le rapprochement entre le groupe Rossel (Le Soir et SudPresse) et les éditions de l'Avenir était à éviter pour continuer à avoir une concurrence." Tecteo qui a déjà un pied dans 'Voo' entre désormais de plain-pied, avec ce rachat, dans le secteur des médias belges francophones, explique Benoît Grevisse. Ce dernier estime que contrairement à d'autres groupes de médias belges francophones l'intercommunale ne cherchera pas à optimaliser les synergies. Vendredi, le groupe de médias Corelio et les éditions de l'Avenir ont annoncé conjointement que les éditions de l'Avenir étaient vendues à Tecteo. Selon plusieurs médias, la transaction s'élèverait à environ 26 millions d'euros. (Belga)

Nos partenaires