Le PTB partisan d'un enseignement bilingue français-néerlandais à Bruxelles

23/04/13 à 16:54 - Mise à jour à 16:54

Source: Le Vif

(Belga) Le parti des travailleurs de Belgique (PTB) a lancé mardi une campagne prônant l'organisation d'un enseignement bilingue français-néerlandais à Bruxelles afin de renforcer les chances des jeunes Bruxellois à trouver un emploi, mais aussi contrer les conflits communautaires belgo-belges.

"Neuf offres d'emploi sur dix (à Bruxelles, ndlr) spécifiant des exigences linguistiques exigent une connaissance des deux langues nationales. Ce sont les chercheurs d'emploi peu qualifiés qui souffrent le plus du manque de bilinguisme: ça diminue leurs chances de trouver un emploi de 20%! ", défend Dirk De Block, conseiller communal du PTB à Molenbeek. Selon la formation marxiste-léniniste, l'organisation d'un enseignement bilingue est largement soutenu par les parents bruxellois. Et les méthodes d'enseignement par immersion sont également désormais bien maîtrisées. Seules "les crispations communautaires" empêchent en réalité le monde politique de répondre à cette "demande de terrain". "Depuis quelques années, les nationalismes et régionalismes tapent fort. Quasi tous les partis suivent la logique nationaliste des réformes d'État. Ainsi, ils veulent nous diviser. Comme parti national, bilingue, actif au Nord, au centre et au Sud du pays, le PTB s'oppose résolument à tous ces discours et ces pratiques de division. Obtenir un enseignement bilingue peut renverser la vapeur et rendre un coup aux nationalismes et à tous les discours de division", estime Benjamin Pestieau, président de la régionale Bruxelles-Capitale du parti. Le PTB organise sa campagne à l'aide d'une pétition et d'une brochure. Des conférences sur l'enseignement en immersion et la méthode EMILE sont prévues dans les semaines à venir. Le parti encourage enfin les Bruxellois à lancer des interpellations citoyennes simultanées dans leurs conseils communaux respectifs fin octobre 2013. (Belga)

Nos partenaires