Le PTB-Go! veut plafonner le salaire des ministres à 5.900 euros

01/05/14 à 13:12 - Mise à jour à 13:12

Source: Le Vif

(Belga) Le PTB-Go! a tenu ses discours du 1er mai place Saint-Paul à Liège. Le parti d'extrême-gauche s'en est pris aux MR comme au PS. Il a proposé de limiter le salaire des ministres à maximum 5.900 euros par mois.

Le PTB-Go! veut plafonner le salaire des ministres à 5.900 euros

La place Saint-Paul à Liège était moins remplie que le parc d'Avroy, où les discours du PS se succédaient au même moment, mais la foule venue écouter le PTB-Go! pour ses allocutions du 1er mai était tout de même compacte. Frédéric Gillot (tête de liste à la région) et Raoul Hedebouw (tête de liste au fédéral) ont pris la parole à la tribune. Le PTB-Go! a réaffirmé sa position de parti de terrain. "L'histoire de notre pays se construit dans les rues, pas dans les parlements", a clamé Raoul Hedebouw sous les applaudissements des militants. Le porte-parole du parti s'en est aussi pris au MR, l'accusant de ne pas défendre les travailleurs. "Le petit Walter paie dix fois plus d'impôts que le grand Albert Frère. Avouez-le, Charles Michel: quand vous dites que vous défendez Walter le libraire, vous défendez en réalité Albert le millionnaire." Raoul Hedebouw en a aussi appelé à une gauche "qui ose" et a réclamé la suppression de la réforme des allocations de chômage. "Il est inacceptable pour nous que des partis qui se revendiquent de la gauche approuvent des mesures à l'encontre des plus vulnérables d'entre nous", a-t-il affirmé. La tête de liste au fédéral a conclu son discours sur une proposition: celle de limiter le salaire des ministres au triple des salaires moyens des travailleurs, soit à un maximum de 5.900 euros net par mois. "Cela rapporterait de l'argent à l'Etat (1,5 million), mais surtout, lorsqu'ils voudront augmenter leurs salaires, la seule manière de le faire sera d'augmenter aussi celui des travailleurs." Après les discours, dont celui d'un représentant du parti communiste, le PTB et ses militants ont manifesté dans les rues de Liège. (Belga)

Nos partenaires