Le PTB+, 31 conseillers communaux, 17 élus de districts et 4 conseillers provinciaux

15/10/12 à 02:35 - Mise à jour à 02:35

Source: Le Vif

(Belga) Le PTB+ s'est enorgueilli dimanche dans un communiqué d'avoir réalisé une "percée" telle que le propulse aujourd'hui comme "force émergente à gauche dans toute la Belgique".

Le parti du travail de Belgique (PTB+) obtient pas moins de 12 conseillers communaux dans l'agglomération liégeoise tandis qu'avec 4 conseillers communaux et 8 %, il fait une "entrée remarquée" au conseil communal à Anvers. Le PTB+ obtient ses premiers élus en région bruxelloise à Molenbeek et à Schaerbeek, et dans le Hainaut, à Mons et à Charleroi (sous réserve des derniers résultats). Il confirme son élu à La Louvière. À Genk, le parti de gauche passe de 1 à 3 sièges avec 8,8 %. Le PTB+ confirme à Zelzate (Gand) avec 22 % et six sièges. Le parti avance aussi à Gand, Malines, Louvain et Namur avec ses scores approchant les 3 %. Avec 12 sièges communaux en région liégeoise, le PTB+ perce à Liège (6,5 %, 2 sièges), à Seraing (14 %, 5 sièges), Herstal (14 %, 4 sièges) et à Flémalle (6,3 %, 1 siège). "La Cité ardente est plus rouge ce soir", a indiqué Raoul Hedebouw, porte-parole du PTB+ qui rentre au conseil communal de Liège. "Nous devenons le deuxième parti à Seraing et Herstal et nous faisons notre entrée au conseil communal dans une grande ville wallonne. Nous avons pu imposer à l'agenda politique nos thèmes de campagne. Et nous avons ressenti, parmi la population, le besoin d'un véritable parti de gauche, en paroles et en actes", a-t-il ajouté. Le président du parti, Peter Mertens a pour sa part été élu à Anvers. Se présentant comme "l'opposition sociale", il promet la vie dure au futur bourgmestre bart De Wever. (OCH)

Nos partenaires