Le procureur général de Liège défend le travail en commun en matière de sécurité

05/02/13 à 16:13 - Mise à jour à 16:13

Source: Le Vif

(Belga) Le procureur général de Liège, Christian De Valkeneer, a défendu mardi, lors d'une visite en province de Luxembourg, l'importance du travail en commun des autorités judiciaires, policières et des responsables locaux (bourgmestres et gouverneur), en matière de sécurité.

Le procureur général de Liège défend le travail en commun en matière de sécurité

"La sécurité implique une collaboration car les effets ne se font sentir que si l'on travaille ensemble", a-t-il souligné lors d'une conférence de presse, mardi à Bastogne, après une rencontre entre ces divers intervenants. La province de Luxembourg est touchée par de nouveaux phénomènes comme la problématique des drogues dures ou des faits de violence peu habituels dans cette région, tels que des braquages. Mais sur le plan des effectifs, M. De Valkeneer se réjouit que le cadre des trois parquets de la province (Arlon, Neuchâteau et Marche), du ressort de la cour d'appel de Liège, est atteint. Seul un magistrat de parquet doit encore être recruté à Marche. La province compte donc 19 magistrats de parquet. "Ce qui fait un magistrat pour 12.000 habitants, là où ailleurs la moyenne est de 1 pour 15.000. Nous avons une capacité à utiliser le mieux possible", a noté M. De Valkeneer. Le procureur général pense notamment à la possibilité de traiter davantage de dossiers en matière correctionnelle, afin d'éviter certains classements sans suite et ce, uniquement en raison d'un manque de moyens. Lors de cette rencontre, la possibilité d'utiliser une partie de l'argent du fonds de la sécurité routière (approvisionné entre autres par les amendes) pour la justice a aussi été évoquée. Le bourgmestre de Bastogne, Benoît Lutgen (cdH), a jugé que "cet élément de discussion" était intéressant. (NICOLAS LAMBERT)

Nos partenaires